Comment choisir son médecin traitant ?

Selon la loi de réforme de l'Assurance maladie du 13 août 2004, les personnes âgées de plus de 16 ans couvertes par une assurance sociale doivent choisir un médecin traitant. Ce professionnel de la santé peut être un spécialiste ou un généraliste. Le médecin traitant offre un suivi global pour la santé de son patient. Les avantages de ce dispositif médical sont nombreux pour le patient : suivi médical optimisé, coordination des soins, meilleurs taux de remboursement, etc. Mais, comment choisir son médecin traitant ? C'est ce que nous vous invitons à découvrir dans cet article.

médecin généraliste

Le médecin traitant, c'est qui ?

Il convient avant tout de savoir ce qu'on entend par médecin traitant et ce en quoi consiste réellement son travail. En effet, un médecin traitant est un médecin généraliste ou un spécialiste qui s'occupe de l'ensemble des soins nécessaires à la bonne santé de son patient. Autrement dit, le médecin traitant coordonne le parcours de soins de son patient. C'est le premier contact de la personne assurée en cas de problème de santé. Le médecin traitant peut même organiser des visites à domicile de son patient. Ainsi, son travail consiste à :

  • centraliser toutes les informations (résultats d'examens, traitements, etc.) concernant la santé de son patient ;
  • orienter si nécessaire le patient vers un médecin spécialiste ;
  • assurer une prévention personnalisée au patient ;
  • tenir à jour le dossier médical ;
  • établir un protocole de soins pour les patients souffrant d'une maladie chronique ou d'une infection longue durée.

Le choix du médecin traitant

Le patient couvert par l'Assurance maladie a la liberté de choisir le médecin traitant selon son appréciation. Ainsi, tout médecin inscrit au conseil de l'ordre des médecins peut être choisi. Celui-ci peut être un généraliste ou un spécialiste, conventionné ou non. Il peut être en exercice dans un cabinet ou un hôpital ou encore un centre de santé. Pour des raisons de commodité, il est conseillé de choisir un médecin traitant proche de chez soi. Une fois choisi, et avec son accord, le médecin traitant doit être déclaré à la Caisse d'Assurance Maladie en remplissant un formulaire de déclaration.

Médecin référent absent : Gestion des urgences médicales

Après des temps de laborieuses tâches, les médecins référents méritent du repos. À cet effet, le système médical prévoit un remplaçant pour assurer la continuité des services d'urgence. Ce rôle revient à un médecin de garde ou à un dentiste ou spécialiste comme par exemple un opthalmologue. Ce dernier s'occupe des patients dont l'état de santé ne nécessite pas l'intervention expresse du traitant habituel. Comment cela fonctionne-t-il ?

service d'urgence médical

Qu'est-ce qu'un médecin généraliste ?

Il se comprend comme un médecin qui possède une vaste connaissance du domaine médical. Il prend en charge les patients qui souffrent des maux les plus courants (grippe, angines, entorses, fièvre, rage de dents…). Il les oriente également vers des spécialistes dans les cas graves. De façon globale, les médecins généralistes exercent en tant que médecins libéraux. Cependant, ils s'associent parfois à des professionnels de santé : chirurgiens, radiologues ou ostéopathes. D'autres par contre assurent la permanence dans les hôpitaux ou dans les services d'urgences pendant la nuit, les week-ends et les jours fériés. On les retrouve également dans les pharmacies de garde, le Samu, les infirmeries scolaires, dans l'armée, à la gendarmerie, dans un centre pédiatrique, dans une crèche, dans une maison de retraite et dans un centre anti poison.


Quel rôle jouent-ils ?

Les médecins généralistes assurent une tâche de prévention. Ils suivent les patients sur une longue période, d'autres de la naissance à la mort. Les fréquentes activités se présentent comme suit :

  • Prendre en charge le malade dans sa globalité (habitudes, hygiène de vie, antécédents, etc.) ;
  • Écouter et examiner le patient (consultation médicale, auscultation, questions sur les douleurs, etc.) ;
  • Établir un diagnostic précis de la maladie à l'aide des symptômes ;
  • Prescrire un traitement ;
  • Demander des examens complémentaires (radios, analyses) si nécessaire ;
  • Orienter le malade vers un spécialiste dans les cas urgents.

Les médecins généralistes répondent aussi à un appel d'urgence ou à un SOS visite à domicile.


Quelles formations reçoivent-ils ?

Un niveau d'études de Bac+5 et plus octroie le titre de médecin généraliste. Après la première année commune aux études de santé (PACES), un concours permet de sélectionner les meilleurs apprenants. Ensuite, les épreuves classantes nationales (ECN) donnent accès à l'internat de médecine générale. Voici les qualités requises :

  • Aisance d'écoute et curiosité intellectuelle ;
  • Goût des contacts humains ;
  • Maîtrise de soi ;
  • Forte capacité de travail.